Réponse sur VEOLIA

N’ayant pas la possibilité d’inclure une photo de document dans un commentaire, je réponds à l’équipe sortante par un article.

admin on mars 21, 2014 11:39         

Saint-Paulien avance a écrit:

Un premier élément de  réponse au tract mensonger et outrancier signé de Philippe Carme :
Citation extraite de ce tract : «  A sa lecture (de la délibération du 12 août 2009) personne ne peut soupçonner qu’il venait d’autoriser VEOLIA à gérer les 25 000 tonnes d’ordures ménagères de l’agglomération à Nolhac. Ça n’est ni une rumeur, ni une médisance, ni un procès d’intention. C’est juste une constatation vérifiable.

Alors, que chacun vérifie et constate dans la copie de la délibération ci-dessous

Le problème, comme on peut le constater ci-dessous, c’est que votre délibération ne reprend pas les termes exacts de l’autorisation préfectorale, vous avez étrangement oublié les déchets ménagers prétriés .

“Il est clairement indiqué dans le corps de la délibération :
Il s’agit de déchets traités dits déchets industrielles banals recyclables, à savoir : papiers, cartons, plastiques, bois et ferrailles. Ces déchets proviennent en majorité du département de Haute-Loire mais également des départements limitrophes. Le site actuel a fait l’objet en 2006 d’une déclaration pour la mise en balle de cartons d’emballages et de plastiques.
Vous vous rendez compte, M. Carme, ce n’est pas une rumeur en effet, c’est tout simplement un énorme mensonge et une outrance qui par son contenu est, comme toujours, destiné à semer la peur parmi nos concitoyens.”

 

Réponse de Louis Lanthéaume :

Lorsque j’étais Président de SOS AIR PUR, nous avions été reçus avec deux autres membres, à sa demande, par le Directeur de l’époque : Mr Lictevout.

Il était très mécontent contre vous et affirmait que vous aviez eu de nombreux contacts avec eux car il était prévu que la gestion des déchets de l’agglomération soient traités sur le site de Nolhac. Il nous a longuement expliqué tout le temps perdu à l’élaboration d’un tel projet que vous auriez sollicité d’après lui. Il nous avait également fait part de sa grande déception en constatant que les 5 ha que vous lui auriez, d’après lui, promis pour la réalisation de ce projet, avait été vendus, sans que vous ayez la courtoisie de l’en informer, pour assurer le volume de protection d’un dépôt d’explosifs.

Il nous a expliqué le calendrier prévu et le mode opératoire pour s’implanter sans trop de problème avec la population.

–          une simple déclaration de compactage de cartons et plastiques, formalité obtenue en une journée en préfecture le 5 février 2007 (même processus que Cogévelay)

–          puis une fois un pied dans la place, une demande d’autorisation (soumise à enquête publique cette fois) les autorisant à une activité de transit et de tri de déchets ménagers pré-triés.

–          Une fois cette autorisation obtenue, répondre à l’appel d’offre de l’agglomération pour en traiter la totalité des déchets

–          En cas de succès dans l’appel d’offre, nouvelle demande pour obtenir en plus des déchets ménagers prétriés, celle des déchets non triés

 

Voila ce qui nous avait été expliqué.

Les documents que la préfecture nous avait autorisé à consulter, en attestent.

Afin de laisser seuls juges les lecteurs de notre forum en ce qui concerne les mensonges que nous répandons, je les renvoie à la lecture du document préfectoral se rapportant à cette affaire.

cliquer sur la photo pour l’agrandir:  OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voir page 2 du rapport de l’inspecteur des installations classées, où l’on peut lire très clairement au chapitre Historique : « S’agissant d’une activité de transit et tri de déchets ménagers pré-triés et non pas d’une simple mise en balles d’emballages, un arrêté de mise en demeure a été pris le 20 juin 2008 pour qu’ONYX dépose un dossier de demande d’autorisation dans un délai de 3 mois. »

Puis la page 4 de l’autorisation préfectorale du 9 février 2010 :

cliquer sur la photo pour l’agrandir: Page 4 arrêté VEOLIA

Puis, le comble, le certificat d’affichage signé Laurent Duplomb où il est écrit : « que l’autorisation d’exploiter une usine de transfert et de tri de déchets ménagers pré-triés …. A bien été affichée en mairie … » :

cliquer sur la photo pour l’agrandir: Certificat d'adffichage VEOLIA

 

 

Je pensais naïvement que votre délibéré aurait repris les termes exacts de l’autorisation préfectorale.

Et vous osez malgré tout écrire : « Vous vous rendez compte, M. Carme, ce n’est pas une rumeur en effet, c’est tout simplement un énorme mensonge et une outrance qui par son contenu est, comme toujours, destiné à semer la peur parmi nos concitoyens »

Dimanche si vous êtes élus, nous avons un grand souci à nous faire !!!

 

A l’instant où j’écris ces lignes, vous êtes entrain de distribuer un tract « digne d’un fond de poubelle » faisant encore allusion aux insinuations abjectes qui ont déjà fait l’objet de deux plaintes. Oui c’est vrai « on assiste à un déferlement de haine ». Pensez-vous convaincre avec ce genre d’arguments ?

 

 

Louis Lanthéaume

 

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscription – Connexion

Commentaires récents

Statistiques

Actuellement en ligne: 1
NombreTotal de visites: 50062