Réponses au tract insultant de Monsieur Eymard

Monsieur le Président,

 

Sur votre tract distribué le 20 mars, vous démarrez vos propos en écrivant : « La campagne électorale s’achève ENFIN ! Elle aurait pu être intéressante et digne. »

 

Mais avec vous, une campagne a-t-elle déjà été intéressante et digne ? Vous faites tout pour qu’elle ne le soit pas « qui s’y frotte s’y pique ! ». De ce fait s’opposer à vous, n’est pas chose facile.

Et pour bien montrer comment, dès vos premiers mandats, vous avez traités ceux qui s’y sont risqués, je joins la copie d’un document édifiant, distribué en 1989 dans nos boîtes aux lettres, en pleine campagne des municipales, par vos adversaires.

Il montre bien qu’à l’époque, avec vous, la campagne était déjà « très intéressante et très digne » :

 

Cliquer sur la photo pour l’agrandir :  tract Philippon 1989 bis comp

 

 

Vous-même démarrez votre propos en insultant les anonymes à qui vous reprochez d’avoir fait la même chose, en les traitant « de frustrés, d’agités et d’aigris ».

 

Excellente façon d’élever le débat ! Sur les centaines de pages dans lesquelles nous développons notre projet et tout le travail accompli durant cette campagne, vous n’avez jamais cherché à échanger sur notre programme. Pour quelqu’un « qui ne sait pas utiliser ce nouveau moyen de communication », vous avez préféré parcourir les 293 commentaires (à ce jour) pour en extraire 5, qui sont, je vous l’accorde, excessifs. Ceci pour masquer le fait que vous ne répondez pas aux autres, beaucoup plus nombreux et dérangeants.

Mais nous sommes en campagne, les esprits s’échauffent et, comme en témoigne votre document, les propos y compris les vôtres, peuvent être blessants.

Mais comment s’en étonner, puisque vous ne laissez aucune place au dialogue. Vous avez berné les administrés en écrivant qu’ils seraient consultés si un sujet devait les diviser.

Depuis deux ans vous êtes resté sourd à deux pétitions signées par une très grande majorité de la population, à une manifestation et à la demande écrite de 632 électeurs qui vous réclamaient, très démocratiquement et respectueusement, une réunion publique d’information et l’organisation d’un référendum.

En les ignorant, vous avez volontairement provoqué vos administrés et vous vous étonnez qu’ils répondent par de l’agressivité.

 

En effet cette agressivité, nous avons fait le choix de la laisser s’exprimer jusqu’à une certaine limite, car bien des commentaires ont été censurés par le modérateur. Nous n’avons pas davantage censuré vos propres propos sur ce forum, pourtant très agressifs à l’encontre de votre 1er  Vice-président, voir insultant à mon égard quand vous m’accusez de faire preuve de « bassesse » en parlant des actions engagées par l’association que je présidais.

 

Notez qu’à ce jour notre forum compte près de 300 commentaires, le vôtre 39 (18 commentaires d’administrés si l’on enlève les vôtres et nos 6 réponses). Vous avez fait le choix de la censure, nous avons fait celui de la libre expression.

 

Vous critiquez l’anonymat, mais admettez qu’il devient légitime quand on sait les pressions et les représailles exercées sur certains commerçants qui nous soutiennent ou que l’on a dissuadé de participer à notre liste. C’est ce que vous appelez un comportement « digne » et démocrate ?

Sans l’anonymat, par peur, personne ne se serait exprimé.

Curieusement, dans votre tract, vous n’avez pas sélectionné les commentaires qui vous interpellent sur cette dérive.

Vous manipulez les électeurs en leur faisant croire que notre forum est notre outil d’information. Que nous cautionnons forcément tout ce que l’on y lit. Un forum est un espace d’échange.

 

Vous n’avez pas à faire l’amalgame entre notre position et les accusations de bloggeurs anonymes.

Dois-je comprendre que vous cautionnez nos propos et nos positions, puisque vous les avez laissé publier sur votre propre forum ?

 

Cet après-midi, nous allons distribuer notre dernier tract. Nous aurions encore pu y faire figurer mes propos et vous répondre point par point. C’est volontairement que nous ne le ferons pas, pour ne pas vous emboîter le pas dans cette escalade de violence et de polémiques.

 

Pour finir, je ne sais pas ce que les abeilles ou les apiculteurs vous ont fait, mais durant plusieurs années d’opposition, je ne me suis jamais permis d’écrire des propos méprisants sur votre profession.

 

Louis Lanthéaume

 

 

 

 

Réponse de Philippe Carme également publiée dans les commentaires:

le 20 mars 2014

Bonsoir,

Je serai bref, car le 23 mars approche et nos concitoyens commencent peut-être une indigestion de tracts électoraux.

Je vais juste reprendre quelques points lus sur le dernier tract de Saint Paulien avance et sur la lettre ouverte de Monsieur Denis EYMARD.

Une remarque tout d’abord, le bon usage des civilités est de retour on m’appelle monsieur ou docteur selon que l’on parle de la liste ou de ma profession, la campagne évolue dans le bon sens !

Mise au point :

Je ne fais pas parti de l’association SOS AIR PUR, demandez à Messieurs LANTHEAUME et MOREL respectivement ancien et actuel Président de cette association.

Le 27 février 2014 lors de notre réunion publique j’ai effectivement reconnu que le principe de la cogénération est intelligent et que je n’y  étais pas opposé. Par syllogisme vous en déduisez que je suis pour le projet COGEVELAY.

Je suis pour la production combinée de chaleur et d’électricité qui constitue un moyen efficace d’utiliser l’énergie lorsqu’il existe de réels besoins de chaleur, notamment dans l’industrie et le chauffage urbain.

Le problème est que vous voulez implanter un Co générateur sans de réel besoin de chaleur d’où le projet BIOLUZ. L’implantation prévue est trop proche des habitations pour garantir que le Co générateur, même s’il
respecte les normes de pollution, ne soit pas nocif à la santé.

L’implantation de cogénérateurs dans des centres urbains n’est pas le garant d’une non nocivité des émanations de gaz.

Vous ne voulez pas comprendre que l’on puise être pour un principe, mais  pas sous n’importe quelle condition. Vous vous êtes résolus au passage en force de ce projet et vous rejetez ensuite la faute à SOS AIR PUR. Où
est la concertation ? Où est la démocratie ? Et vous vous étonnez que cela nuise  à l’apaisement, au calme et à la cohérence nécessaires à la gestion de la commune.

Vous dites l’aventure ou la confiance vous avez le choix.

Etonnement votre liste c’est la confiance, pour ma part je ne parlerai pas au nom de monsieur RIVET qui a aussi rencontré beaucoup de monde, mais mon ressenti c’est qu’avec votre équipe c’est la défiance.

Notre vision économique est différente de la vôtre car nous sommes pour un développement économique raisonné et concerté plutôt que pour un développement effréné et imposé.

 

Monsieur EYMARD, vous dites ne pas me connaitre, je suis comme beaucoup d’autres de vos concitoyens qui ont été négligés sur cette mandature.

Vous a-t-on mal informé me concernant ? Je ne puis, à moins de changer complètement de statut, exercer une quelconque activité libérale à Saint  Paulien. Je ne vous reproche pas la vôtre. Je me souviens
d’avoir appelé la mairie pour un rendez-vous avec Monsieur le Maire, l’interlocutrice de me dire « C’est pour voir le Maire ou le Notaire ».

Permettez-moi une note d’humour: pour une personne qui ne connait pas les réseaux sociaux et le forum internet, vous avez fait une  entrée tonitruante sur notre « blog » d’abord sur la CCPA où vous avez,
comme on dit, posté une diatribe et avez épluché les « post » pour votre lettre ouverte.

J’oubliais ! les apiculteurs ont une profession respectable, mais ils sont comme les abeilles, quand on les agressent, ils piquent pour protéger leur espèce.

Cordialement,

Philippe CARME

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Inscription – Connexion

Commentaires récents

Abonnez-vous à notre newsletter

Statistiques

Actuellement en ligne: 2
NombreTotal de visites: 47622